Obama élections digitale

Les élections visant à renouveler les conseils consulaires ainsi que les délégués consulaires ne seront certainement pas une partie de plaisir. Des équipes de campagnes restreintes, des citoyens peu intéressés et très souvent peu informés, voici quelques-uns des obstacles qui se dresseront sur la route des candidats, pour les postes de conseillers et délégués consulaires les 16 et 17 mai prochains. De plus, la campagne sera courte : seulement un peu plus de 2 mois après le dépôt des listes.

Nous l’évoquions dans notre précédent article, l’abstention atteint des sommets malgré le double mode de scrutin. Ajouté à cela, l’impossibilité de mener une campagne « ordinaire » dans certains pays. Alors que l’affichage et le tractage sont des outils traditionnels des campagnes sur le territoire national, ils ne sont pas forcément permis en dehors de nos frontières.

Les campagnes en ligne sont énormément mises en avant depuis 2008, les médias généralistes tendent même à faire des réseaux sociaux et des communautés en ligne, le facteur majeur d’une victoire électorale. Et pourtant…

Faut-il pour autant tout miser sur une campagne en ligne uniquement ? Ou au contraire investir le terrain massivement ? Les 2 mon capitaine !

A scrutin hybride, campagne hybride ! Le travail de terrain doit nourrir votre stratégie numérique, et inversement.

Les spécificités inhérentes aux élections consulaires nécessitent un investissement en ligne plus massif que pour une campagne ordinaire. Cet investissement n’est cependant pas un gage d’efficacité. Pour avoir un réel « retour sur investissement », une campagne en ligne doit exploiter les données récupérées sur le terrain, à savoir vos réunions publiques, vos réunions d’appartements, et vos éventuelles sorties en porte-à-porte.

Inversement, vos données récoltées en ligne doivent ensuite orienter vos actions de terrains. Ces rencontres avec vos électeurs vous seront ensuite précieuses, pour définir les grands thèmes qui sont chers à votre corps électoral, mais aussi les sujets de préoccupation des français de votre circonscription.

Intégrer des outils numériques, comme des logiciels de campagnes, n’est donc pas une fin en soi, mais plutôt une méthode d’optimisation de votre investissement quotidien en ligne et sur le terrain.

L’important est autant de récolter les informations, que de les centraliser et de les rendre accessibles et utiles à chacun des membres de l’équipe. Créer des listes de mails ciblés, prenant en compte les profils des citoyens, c’est s’assurer d’envoyer des mails qui parlent des attentes des électeurs. Dans une campagne hybride comme celle des élections consulaires, la précision des e-mails favorisera le taux d’ouverture et la diffusion de vos idées.

Vos rencontres avec les électeurs se doivent elles aussi d’être les plus efficaces possibles. Pour cela, récupérer les thématiques propres à chaque groupe influent et les synthétiser optimisera l’impact de vos réunions publiques et vos réunions d’appartements. Instituts français, lycées français, groupes et clubs d’entrepreneurs, étudiants, toutes ces catégories possèdent des attentes propres. Il convient donc de ne pas leur adresser un message électoral unique, il faut cibler, personnaliser et adapter vos communications en ligne, le tout sans dénaturer l’axe politique de la campagne.

L’interaction entre le terrain, le numérique via la maîtrise des données sera un élément majeur du succès des campagnes consulaires de 2020

Vous l’aurez compris au fil des trois derniers articles traitant des élections consulaires de mai 2020, la lutte contre l’abstention, passera par la mobilisation et l’organisation intelligente et rapide de la campagne. Pour cela, ne pas s’éparpiller dans le management de ces équipes (en ligne et sur le terrain). Afin ne pas perdre de temps, il convient également d’user de précision dans le ciblage de ses messages et dans le choix des canaux de communication. Enfin il est nécessaire d’informer pour mobiliser les électeurs dans cette élection à fort taux d’abstention. Nous avons des solutions : contactez-nous.

Retrouvez nos deux précédents articles :

  1. Les élections consulaires : élections à stratégie particulière : cliquez ici !
  2. Déjouez les pièges : élection ne doit plus rimer avec abstention ! : cliquez ici !