Les consulaires : élections particulières

Nous en parlions dans notre précédent article, les élections consulaires sont des élections hybrides. Elles mélangent le scrutin en ligne et le vote en présentiel.

Pourtant, que ce soit au vote à l’urne ou au vote en ligne, l’abstention culmine. Comment lutter contre ce phénomène ?

A cela s’ajoute la spécificité des problématiques rencontrées par les électeurs sur chacun des territoires d'élections très étendus…

Comment dès lors faire face à ces différences ? Les circonscriptions électorales étant chacune très différentes les unes des autres, adapter sa stratégie est un moindre mal, mais avec un taux de votant frôlant les 17%, malgré l’opportunité de vote en ligne, le souci de mobilisation est réel.

1er objectif : La mobilisation

Il faut mobiliser, et pour ça il faut assurer un vrai suivi, avec chacun des électeurs que vous rencontrerez durant votre campagne. Ce qui nécessite une organisation sans faille et des outils adaptés. Si les électeurs ne votent pas ou très peu, c’est en raison de plusieurs facteurs contre lesquels, vous, candidats, pouvez lutter efficacement avec de la pédagogie et du ciblage électoral.

Parmi tous les éléments susceptibles de faire grimper en flèche l’abstention lors des élections consulaires, nous en avons identifié 3 majeurs :

  1. La méconnaissance des enjeux du scrutin
  2. L’insatisfaction de l’offre
  3. Une communication trop généraliste et pas assez ciblée

2nd objectif : Expliquer

Sur les scrutins consulaires sussitent une forte méconnaissance des enjeux du vote; les électeurs ne comprennent pas pour quoi ils votent ! Quelles sont les compétences, les actions potentielles, les bilans des sortants… voir même à quoi l'utilité et les fonctions d'un conseil consulaire. Vous avez là un travail pédagogique à faire. Gagner la confiance des électeurs français de l’étranger en expliquant les enjeux ; vous montrerez ainsi que vous maîtrisez votre sujet en travaillant vos éléments de langages et discours en ce sens.

L’offre politique en présence ne satisfait pas les électeurs français hors du territoire. L’arrivée du mouvement LREM va bouleverser le paysage politique de ce scrutin, pour le moins confidentiel, mais si important en vue des élections sénatoriales de septembre 2020. Mais quelle nouveauté apporter ? Les listes portent des noms qui ne reflètent pas assez les orientations politiques, ainsi que l’objectif de candidature. Les différentes offres politiques n’affichent qu’un positionnement politique peu clair, renforçant l’image du « tous les mêmes » menant à une abstention massive. Pour définir un positionnement ainsi que votre offre politique, contactez-nous.

3nd objectif : Communiquer efficacement

La communication trop générale et trop stéréotypée des candidats aux élections consulaires détourne les électeurs des urnes. Trop d’e-mails généraux ne correspondant pas aux aspirations des citoyens établis hors de France, pas assez ciblés sur des sujets qui les concernent, ont pour conséquences une abstention très forte. A cela s’ajoute des professions de foi numériques ou papiers, qui n’apportent rien de nouveau, et peinent à mobiliser les personnes pourtant intéressées par la politique et les élections. Les différentiels d’abstention montrent que les français de l’étranger restent mobilisables, si les campagnes électorales sont efficaces et si les messages sont clairs. Gage d’efficacité, l’analyse de socle électoral est un passage obligé pour mener une campagne efficace et comprendre son électorat dans des territoires très divers, où les attentes le sont tout autant.

N’hésitez plus à prendre contact avec nous ! L’anticipation, l’organisation et la mobilisation seront les clés de l’efficacité de votre campagne électorale.

Nous sommes joingnables au 06.12.12.36.39 ou via l'adresse : contact@candidata.eu

Candidata - Publicité